Skip to main content

Après un tournage qui s’est tenu entre le Luxembourg la Belgique de août à octobre 2020, LE CHEMIN DU BONHEUR est actuellement en pleine postproduction.

Saül Birnbaum est un « enfant caché », un de ceux qui à l’âge de 6 ans a dû être séparé de ses parents pour échapper à la Shoah à venir et envoyé par un Kindertransport à l’étranger, de Vienne à Bruxelles.
En 1986, Saül est sur la voie de la résilience, il réinvente sa vie, il tente de la réenchanter, il a ouvert un Delicatessen qui ne ressemble à aucun autre, où le 7ième Art triomphe tous les jours sur la scène de ce restaurant en représentation permanente. Avec Joakin, son protégé, un jeune réalisateur chilien qui a fui Pinochet, ils décident d’écrire l’histoire de l’enfance de Saül et d’en faire un film, ce qui leur permettra à tous deux de « guérir » un peu plus.

Mais voilà que l’amour frappe à sa porte et le confronte à son passé. Elle l’aime, il l’aime, elle disparaît, il se perd, elle revient, il revit, elle l’abandonne à nouveau, il s’abandonne.

A propos de LE CHEMIN DU BONHEUR

Écrit par Michel Fessler et Henri Roanne-Rosenblatt, l’auteur du roman dont est adapté le film, Le cinéma de Saül Birnbaum, LE CHEMIN DU BONHEUR est réalisé par Nicolas Steil. Il s’agit d’une production IRIS PRODUCTIONS, IRIS FILMS et TU VAS VOIR, en coproduction avec la RTBF et Voo & Be Tv.

En coproduction avec Belga Productions avec le soutien du tax shelter du Gouvernement Fédéral Belge et de Belga Films Fund.

LE CHEMIN DU BONHEUR a bénéficié du soutien du Film Fund Luxembourg, avec la participation de Wallimages (La Wallonie) et de Screen Brussels (La Région de Bruxelles-Capitale).

Le film réunit Simon Abkarian, Pascale Arbillot, Django Schrevens, André Jung, Michel Vuillermoz de la Comédie Française, Eric Caravaca, Helena Noguerra, Roxane Duran, Tania Gabarski, Nathalie Laroche, Raoul SchlechterMathilda May, et Brigitte Fossey.

LE CHEMIN DU BONHEUR est une comédie dramatique qui a été tournée en langues originales française, allemande et yiddish.